Des gens formidables

 

On serait des gens formidables

Des êtres parfaits

Des chanteurs charmants, charitables

Humbles et discrets

Contre toutes les injustices

Et de tous les combats

Mais on est normalement égoïste

Et c’est chacun chez soi

 

On ferait des chansons éternelles

Et en quelques couplets

On ferait la terre plus belle

L’homme moins mauvais

Ça ferait de nous des êtres rares

Et comme immortels

Mais on fait des petites chansons /

qui se fanent

Et on se fane avec elles

 

Et on se fane avec elles

On se fane avec elles

 

On ferait des chansons utiles

A la société

Pour en dénoncer les dérives

Et les absurdités

Comme tirer sur un oiseau qui chante

Une cartouche en plein cœur

Mais on fait des petites chansons hésitantes

Et on regarde ailleurs

 

On dirait des choses essentielles

Et de toute beauté

Comme on serait né avec des ailes

Ça serait pas compliqué

On aurait des mots qui touchent /

et qui transpercent

Les traîtres et les menteurs

Mais on fait des petites chansons /

pour le commerce

Et on tremble de peur

 

 On tremble de peur

Et on tremble de peur

 

On serait des artistes immenses

Des divinités

Considérés comme une chance

Pour l’humanité

Il suffirait qu’on apparaisse

Pour que le monde soit heureux

Mais en fait, les gens nous aiment /

et puis nous laissent

Et c’est sans doute mieux