Le reste du temps

Et si on dormait sous les arbres
Le reste du temps ?
Deux amants posés sur des hardes,
Deux débutants
En dessous des cieux qui lézardent.
Juste en faire autant…

Mieux que tous les palais de marbre,
L’or des sultans,
Quelques branchages qui nous gardent
Des mauvais vents.
Je ferai tout ce qu’il te tarde :
L’homme ou l’enfant.

Dans nos jardins dérangés,
Tellement de fleurs allongées, tellement…
Sous la lumière orangée,
Longtemps nos corps mélangés, longtemps…

Rien qui mérite qu’on en parle,
Rien d’inquiétant.
Un miroir pour que tu te fardes.
Je t’aime pourtant…
Plus personne ne nous regarde
Ni ne nous entend.

Dans nos jardins dérangés,
Tellement de fleurs allongées, tellement…
Sous la lumière orangée,
Longtemps nos corps mélangés, longtemps…

Pendant que le monde bavarde
A rien d’important,
On pourrait dormir sous les arbres
Le reste du temps…