Qu’est-ce que t’en dis ?

 

Nos pas dans les mêmes empreintes

Vers les mêmes lendemains

Nos habits sur les mêmes cintres

Qu’est-ce que t’en dis ?

 

Nos couverts sur la même table

Nos corps dans le même bain

Nos châteaux dans le même sable

Qu’est-ce que t’en dis ?

 

Deux âmes jumelles, parallèles, assorties

 

Ça peut paraître sommaire ou banal

Oh l’ordinaire parcours

Et si c’était au contraire au final …

 

Nos héros sur la même estrade

Nos laisses sur le même chien

Nos portraits dans le même cadre

Qu’est-ce que t’en dis ?

 

Nos impers derrière la même porte

Et de qui aurions-nous besoin ?

Chacun dans la chaleur de l’autre

Qu’est-ce que t’en dis ?

 

Deux cœurs ordinaires, locataires, à crédit

 

Ça peut paraître sommaire ou banal

Oh, l’ordinaire parcours

Et si c’était au contraire au final

De l’amour

 

Dans nos passés tout cabossés

Dans nos petits cœurs d’occase

Lorsque se seront effacées les ardoises

On pourra s’offrir un répit

Un tapis de laine épaisse

Et en dessous ensemble enfouir

Nos éternelles promesses

Qu’est-ce que t’en dis ?

Et quand le monde devra disparaître

Vendu, fendu, mal en point

On nous aura oubliés peut-être

Qu’est-ce que t’en dis ?

Alors

Nos pas dans les mêmes empreintes

Vers les mêmes lendemains

Nos habits sur les mêmes cintres

Qu’est-ce que t’en dis ?

 

Deux âmes jumelles, parallèles, assorties

 

Ça peut paraître sommaire ou banal

Oh, l’ordinaire parcours

Et si c’était au contraire au final

De l’amour

 

Qu’est-ce que t’en dis ?

Qu’est-ce que t’en dis de l’amour ?

Qu’est-ce que t’en dis ?